MAURICE ET LA COULEUR DE PEAU

Interview

 

 

ECHO DES SAVANES

 
 
Participe à la radio libre
Ecoute l'émission maurice radio libre 21h
Suis Maurice Radio Libre Sur les Réseaux Sociaux
  • Maurice sera là dès 21h ! Appelle-le via Skype ou envoie-lui un message maurice@mauriceradiolibre.com !

 

MAURICE, ex-animateur sur Skyrock 
"La télé veut bien quelques basanés mais pas trop."
 

Pour l'animateur, à la télé, un Noir restera toujours un Noir.

En clair, juste bon à parler du soleil des Dom-Tom et à jouer du tam-tam. 


Bref, la télé, c'est pas des images, c'est des clichés ! 
 
 
 

Pour toi, la télé est-elle raciste ? 
- Pour moi, la télé a le même comportement avec les basanés, les colorés, qu'avec les femmes. En fait, la télé veut bien quelques basanés mais pas trop et de préférence qui ne fassent pas trop colorés quand même. Comme elle veut des femmes mais pas trop féminines. On se retrouve tout de même dans une configuration où les nanas ont toutes le regard du guerrier et les cheveux courts. Pour les Blackos, c'est un peu la même chose, il ne faut pas qu'ils soient trop nombreux. 


- Il y en a quand même quelques-uns...  
- Nagu est bien. Parce que c'est un basané qui ne fait pas trop oriental tout en l'étant un peu. Alors il faut qu'il dise qu'il est arabe mais pas trop. Sinon, on prétendra qu'il est complexé. Le Black ou le basané, chez nous, et notamment à la télévision, 

peut fonctionner s'il reste dans le domaine de la négritude. Il peut venir faire la fête sur un plateau mais si tu lui demandes de faire les infos, ça gêne. Parce qu'il faudra qu'on justifie l'emploi du Noir et la vision de ce Noir que reçoivent les gens chez eux. On considère chez nous que le Black a moins sa place à la télévision que le blond aux yeux bleus.
- Tu as déjà été victime de discrimination ? 
- Jamais, qu'est-ce que tu crois ! Tu penses que les mecs dans ce pays vont, à un moment, te regarder et te dire : " Monsieur, vous êtes Noir, ce n'est pas possible"! Et puis j'ai une chance, c'est qu'ils viennent me chercher. Officiellement, ils n'ont pas peur de ma couleur. Tu sais, il suffit de mettre de la lumière forte sur moi et le tour est joué, ça me transforme en Arabe... Un Arabe c'est un Blanc qui n'a pas des traits négroïdes très appuyés, ce qui est mon cas. A partir de là, il suffit de dire très souvent "Maurice" pour que les gens se disent que je ne suis pas arabe mais juif. Ça passe tout seul. Mais même les Juifs ne doivent pas trop le montrer. Si le mec s'appelle Benguigui, ça marche plus, il doit se trouver un pseudo... 

- On est en retard sur les Etats-Unis ? 
- En France, on se sert des Etats-Unis en détournant le truc. On te dit que les Américains sont extrêmement racistes, que les Noirs sont de leur côté et les Blancs de l'autre. Ce n'est pas vrai : il y a les gens qui ont du blé et les autres. La seule différence, c'est que les USA ont moins de complexes que

 
nous. Quand un mec fonctionne, on le montre et on se fait pas chier. Chez nous, quand tu marches à la radio et que tu es Blackos, on se demande Si ça ne va pas casser le mystèrè que les gens te voient. 
- A tes yeux, une enfance passée à Sarcelles, une nationalité maghrébine et un statut de superstar, c'est pas un peu incompatible ? 
- Si tu fais du rap, non. Mais superstar, non. Pour l'instant, ce n'est pas possible. Aujourd'hui, les femmes sont acceptées mais quand un Blackos aura un poste de direction, il faudra l'expliquer. On te dira qu'il est là parce qu on fait beaucoup d'affaires avec l'Afrique... 

- Un Black présentant le Jr de TFI, tu y crois ? 
- C'est pas pour tout de suite, même Si on avait Rachid Arhab à un moment sur France 2. On y arrivera petit à petit. Hier les Arabes et les Blackos étaient destinés à être balayeurs ou à mourir sur la route en rentrant au Maroc l'été. Aujourd'hui, il y en a de plus en plus qui font des études et qui seront plus présents, notamment avec l'explosion des chaînes. Mais Si tu mets un Blackos pour faire une émission d'information générale à la télé, tu peux pas te dire que grâce à lui, tu auras le public Blackos, c'est pas vrai. Alors que ça l'est aux Etats-Unis. 

- Tu imagines un Asia tique présenter les va
riétés du samedi soir ? 
- Un jour, les Asiatiques viendront monter leur télé chez nous et après ça on sera obligé de prendre
les mecs qui font tourner la machine. Mais dans un premier temps, on ne prendra pas un Asiatique comme ça. Attends, il a fallu quinze ans aux Blackos pour que les gens ne se barrer pas en courant chaque fois qu'ils en voyaient un Ce que les Français aiment chez les Asiatiques, c'est qu'il font leur business dans leur coin. 
- Un Black ou un Beur, à la place d'Anne Sinclair pour Interviewer Chirac juste avant le film du dimanche soir, ça te paraît possible ? 
- Un Black ou un Beur peut l'interviewer s'il vient représenter les Blackos ou les Beurs, s'il a l'accent et qu'il vient poser des questions à la con qui n'intéressent personne. Un Noir interviewant Chirac ne peut être que le représentant d'un truc marrant, exotique, musical, sportif ou sale quoi 

- Tu as l'impression que les mentalités vont évoluer ? 
- Elles sont en train de changer parce qu'on s'est aperçu que dans ce pays ce qui comp- 
tait c'était l'argent. On s'en fout de ta couleur. C'est une question de réussite. Quand tu représentes 200 000 auditeurs au quart d'heure comme moi, t'es plus un Black...