UN AUTRE REGARD SUR LA JEUNESSE

 

 

 

France Soir

 
 
Participe à la radio libre
Ecoute l'émission maurice radio libre 21h
Suis Maurice Radio Libre Sur les Réseaux Sociaux
  • Maurice sera là dès 21h ! Appelle-le via Skype ou envoie-lui un message maurice@mauriceradiolibre.com !
MAURICE
"La jeunesse n'est pas malheureuse"
 
M aurice officie depuis mai 1994 de 22 heures à 1 heure sur Skyrock: c'est le cas le plus mystérieux et le plus atypique de la FM. Cet ancien journaliste de Radio-France, transfuge de Ouï FM, n'hésite pas dans son émission "Maurice Skyrock 22 h" à maltraiter l'auditeur et à lui raccrocher au nez si celui-ci n'est pas à la hauteur. Une façon de traiter les jeunes qui n'est pas très ordinaire. Interview de ce père fouettard. 
FRANCE-SOIR. - Expliquez 

nous le Concept directeur de "Maurice Skyrock 22 h" 

MAURICE. - L'idée générale est de permettre aux jeunes de s'exprimer en étant honnête avec eux. Il y'en a marre de la démagogie vis-à-vis des auditeurs. Si un jeune est con, il ne faut pas hésiter à le jeter. 

F-S. - Pourquoi animer une telle émission?
M. - La frustration ! J'en avais marre
de faire de l'antenne avec l'obligation d'être gentil avec l'auditeur même lorsqu'il dégouline de bêtises. J'en avais assez d'entendre parler des gens qui n'avaient strictement rien à dire. 
F.-S. - Comment expliquez-vous l'engouement du public. Est-ce du sado-masochisme? 

M. - Non pas du tout, je ne les courtise pas, d'ailleurs je n'en ai pas le talent. J'essaie simplement d'engager un dialogue. Si je sens que la personne n'a rien à dire, je raccroche. En général, cela se passe dans 40 % des cas, il m'arrive en revanche d'avoir des auditeurs qui ont des choses très intéressantes à exprimer. 

F.-S. - Maurice, méprisez-vous les jeunes? 

M. - La jeunesse n'est pas malheureuse. Je vois de nombreux jeunes qui ne se gênent pas pour aller au ski ou pour se 
 
payer des chaussures à 500 F. De temps en temps, elle s 'imagine qu'elle est malheureuse pour se prouver qu'elle est jeune. 

F-S. - La télévision, cela vous attire? 
M. - J'ai reçu des propositions d'une chaîne de télévision dont je tairai le nom. J'avoue que l'aventure me tente assez. 

F-S. - Que pensez-vous d'Arthur, à qui l'on vous campare volontiers. 
M. - J'ai commencé à faire de la radio avant Arthur. De plus, il n'y a rien de comparable avec ce qu'il a fait. Il provoquait gratuitement alors que moi je le fais dans un but éducatif. D'autre part, Arthur mérite mieux que ce qu'il fait actuellement sur France 2. Dans "Les Enfants de la télé", ce n est pas lui la vedette, c'est la télévision.