Maurice raccroche au nez

1995, Skyrock; Maurice raccroche au nez, les journalistes n'en reviennent toujours pas...

 

 

Le Parisien

 
 
Participe à la radio libre
Ecoute l'émission maurice radio libre 21h
Suis Maurice Radio Libre Sur les Réseaux Sociaux
  • Maurice sera là dès 21h ! Appelle-le via Skype ou envoie-lui un message maurice@mauriceradiolibre.com !
Skyrock : pourquoi
Maurice raccroche au nez
 
- Doc, Difool, Cauet, Tabatha Cash, J.C., Maître Lévy et vous même... Les animateurs des radios FM ont beaucoup fait parler d'eux, ces temps-ci, suite à des propos excessifs tenus à l'antenne. La dérive n'est·elle pas grave?
Maurice. - Mais il y a eu pire sur la FM! Sauf qu'avant, on ne l'écoutait pas. Moi, ça fait douze ans que j'y traîne. Aujourd'hui, on en parle davantage. La presse se tourne de plus en plus vers la FM, parce que c'est devenu «vendeur».

- Sur Skyrock, un animateur s'est réjoui de la mort d'un policier. Sur Fun Radio, un autre a ironisé sur le camp d'Auschwitz. On ne peut quand même pas tout se permettre !
- Si. On peut tout se permettre. Mais il faut être certain de savoir pour quelle raison on le fait. Il y'a un moment où il faut pouvoir se justifier. Si on ne peut pas le faire, alors, c'est la faute professionnelle. J.C. et Cauet ont fait des fautes, ils ont payé.

- Y a t'il des choses que vous ne faites pas ?
- Quand je dis quelque chose, suis je capable de le justifier? Tout mon comportement tourne autour de ça.

- La caractéristique de votre émission, «Maurice, Skyrock 22 heures», c'est de raccrocher brutalement au nez des auditeurs. Comment justifiez-vous cela ?
- Je suis un dictateur frustré, c'est peut-être mon côté démocrate. Quand je raccroche au nez d'un type, c'est qu'il n'a rien à faire là. Au lieu de lui dire, « Ah oui, c'est très 
bien ce que tu racontes, mais...» et de passer de la musique, je coupe net.
- Vous voulez faire quoi, exactement ?
- De la radio! Mon émission à moi. C'est une émission où il y a de I'honnêteté. Il y a de tout Il y a la France. Il y a des jeunes, des riches, des pauvres, des suicidaires, des sportifs, des vedettes, des politiciens... Je fais une émission de radio qui ressemble a ce qui se passe aujourd'hui dans la vie.

- La FM est très écoutée, en particulier par les jeunes. Etes-vous conscient de la responsabilité que vous avez ?
- Nous ne sommes pas responsables de ce qui va se passer après. C'est impossible. Malgré tout, nous avons une responsabilité vis-à-vis des gens pour lesquels nous travaillons, c'est-à-dire que nous nous inscrivons dans la politique d'une entreprise. La radio, c'est un commerce.

- Et ce commerce actuel de la FM est-il dangereux ?
- Non, parce que c'est le commerce de la parole. Et dans notre pays, la parole ne vaut rien. Regardez la campagne présidentielle. Ia valeur de la parole n'existe pas.

- Se faire remarquer en radio attire souvent les télés. Pour vous, Skyrock est un tremplin ?
-J'ai trop de respect pour la radio pour la voir comme ça. Ia radio est un réel métier. Mais c'est vrai qu'on m'a appelé. Ia télé? Pourquoi pas.

Propos recueillis par Nicolas HELIAS